Blog

  Jean-Philippe Querton

Momoqueur (362 & 363)

« J’ai un oncle qui croit en la réincarnation. » (JpéQ)

 

« Il faut collectionner les pierres qu'on vous jette. C'est le début d'un piédestal. » (Hector Berlioz)

« Le bricoleur arabe est très kabyle de ses mains. » (JpéQ)

 

« Brique par brique, le môme avait construit le mur. Je le félicitai. Il me sourit. Il faut toujours flatter le légo des enfants, me dis-je. » (JpéQ)

Le dénoyauteur

Je suis un dénoyauteur de mots, un dépiauteur de phrases, un désosseur de langage, un décortiqueur de sens.

Je dépouille, je dépapillote, je dévêts.

Un fouteur de mots à poil, je suis.

Détrousseur, dépeceur, spolieur.

Ébourrage et écharnage sont les mamelles de ma graphomaniaquerie.

 

Je hais le terme zizanie, il m’agace le palais ; gamelle me coupe l’appétit ;  rumeur me fait penser à tu meurs.

 

Quand j’ai fait le tour des mots qui écorchent le larynx, j’entreprends de déblayer, d’élaguer, de défricher.

Je bricole.

Je prends un mot, je le fracasse avec le manche du marteau, je ramasse les débris et je souffle la poussière…

Zut ! Une lettre s’échappe sous la table.

Lui courir après, la ramasser, la consoler.

Elle est jolie.

La voyelle s’ennuyait entre ces consonnes sévères.

La croiser avec une autre.

Les regarder fort niquer.

Pol devient piaule ou poil ou poule.

 

Déguster le mot, le savourer, le faire tourner dans ses joues, en jouer avec la langue, le laisser fondre, puis croquer dans la dernière syllabe.

Skrountch.

 

Quand j’entends papouille, je fonds ; caresse me fait frémir ; dodeliner me donne envie de danser ; soupir me fait sourire.

 

 

 

Jean-Philippe Querton

(Texte refusé par la revue "Chos'e")

Momoqueur (361)

« Il parait que la vache qui rit a la voix lactée ! » (Vincent Assez)

 

« Au procès d'un consommateur de substances illicites : — La parole est à la défonce. » (André Stas)

Momoqueur (360)

« Adamo chante pour Haïti. Décidemment, rien ne leur sera épargné. » (JpéQ)

 

« Le chef de gare cherche encore sa voie. » (JpéQ)

 

Momoqueur (359)

« Parmi les gens à très à cheval sur les principes, les plus agaçants sont ceux qui trottent sur de vieux canassons de trait. » (JpéQ)

 

 

« On m’a dit que c’était un type qui ne ressemblait à rien. Je n’arrive vraiment pas à visualiser. » (JpéQ)

Lettre à Serge Gainsbourg

Mon cher Serge,

 

Tu dois bien te marrer.

T’es la star, mon pote.

On ne parle que de toi.

Ceux qui, hier, te dépeignaient comme l’icône de la vulgarité, ceux qui gerbaient sur ta mine patibulaire, ceux qui voyaient en toi le chantre de la trivialité, ceux-là même, aujourd’hui, crient au génie.

Ceux qui se moquaient de toi quand tu te comparais à Baudelaire, ceux qui pouffaient quand tu parlais de ton œuvre, ces gars-là, vont bientôt faire entrer tes textes dans les manuels scolaires.

C’est marrant.

Ils s’étaient arrêtés sur ton image.

Sur ta barbe et ta mine fatiguée, sur ta réputation de noceur et de picoleur.

Sur ton air ravagé.

Alors que sous la croûte de ta pudeur, tu cachais une souffrance, un romantisme à nul autre pareil et une sensibilité fragile comme la cendre d’une Gitane sans filtre.

Tu avais la classe, Serge.

Ils viennent de s’en rendre compte.

Ça ne te fait pas rigoler ?

Tant pis…

 

Jpé.

Momoqueur (358)

Dans « Rubriques à Braques », l’indispensable papier littéraire qu’André Stas propose dans C4, on trouve des phrases comme celles-ci :

 

« Quand l’aveugle court au plus pressé, il dépasse les borgnes. » (Joe Ryczko, extrait de « Solo de marteau pour des clous »)

 

« Après s’en être pris à l’impérialisme des couvercles, le Front de Libération des Rollmops poursuit sa traque des pisse-vinaigre. » (Pierre Tréfois, extrait de « Du chaos provisoirement établi. »)

 

Du même :

« Les parallèles ne se croisent jamais, sauf quand ça les démange entre les guibolles. »

Momoqueur 357

« J’adore le côté femme de méninge de Simone de Beauvoir. » (JpéQ)

 

« Le caillou a principalement pour vocation de casser les vitres » (Henry Chiparlart)

 

S'abonner à Chos'e

J’inscris ci-dessous mon adresse mail 

pour lire chaque mois, imprimer ou télécharger gratuitement

la revue Chos’e, à pages tournantes :

 

……………………………@.................................

 

Je retourne ce bulletin d’abonnement gratuit à : henry.chiparlart@wanadoo.fr

 

 

Le n°1 : http://fr.calameo.com/read/000036710247da2364251

Le n°2 : http://fr.calameo.com/read/000036710e78a571ff259

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×