Momoqueur (358)

Dans « Rubriques à Braques », l’indispensable papier littéraire qu’André Stas propose dans C4, on trouve des phrases comme celles-ci :

 

« Quand l’aveugle court au plus pressé, il dépasse les borgnes. » (Joe Ryczko, extrait de « Solo de marteau pour des clous »)

 

« Après s’en être pris à l’impérialisme des couvercles, le Front de Libération des Rollmops poursuit sa traque des pisse-vinaigre. » (Pierre Tréfois, extrait de « Du chaos provisoirement établi. »)

 

Du même :

« Les parallèles ne se croisent jamais, sauf quand ça les démange entre les guibolles. »

358

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site