Momoqueur (358)

Dans « Rubriques à Braques », l’indispensable papier littéraire qu’André Stas propose dans C4, on trouve des phrases comme celles-ci :

 

« Quand l’aveugle court au plus pressé, il dépasse les borgnes. » (Joe Ryczko, extrait de « Solo de marteau pour des clous »)

 

« Après s’en être pris à l’impérialisme des couvercles, le Front de Libération des Rollmops poursuit sa traque des pisse-vinaigre. » (Pierre Tréfois, extrait de « Du chaos provisoirement établi. »)

 

Du même :

« Les parallèles ne se croisent jamais, sauf quand ça les démange entre les guibolles. »

358

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site