Il faut lire : el batia moûrt sou, un article d'André Stas

        D'entrée de jeu, laissez-moi vous prier de poser un geste de haute utilité publique - si du moins vous êtes pour la défense de la libre expression -, à savoir de dépenser 2 petits euros pour acquérir, chez votre marchand de journaux le n°59 de l'outrecuidant journal el Batia moûrt soû (le Bateau ivre), la gazette de l'entre Haine et Trouille, de notre poteau Serge Poliart. En effet, les AMP (service de distribution de la presse) lui lancent un ultimatum : Si le journal ne se vend pas mieux, sa distribution sera amputée de 2.000 exemplaires ! Actuellement, 3.000 sont déposés dans les kiosques ; il n'y en aurait donc plus que 1.000 en vente en Belgique, comptez comme vous voulez. Cette façon d'envisager la rentabilité de la presse réduirait sérieusement la possibilité de trouver ce journal satirique qui ne recule pas devant la dénonciation des abus politico-financiers et autres gabegies belgicaines. À l'instigation de Siné (dont un dessin figure d'ailleurs à la une : un CRS à matraque hurlant cette question : Les Droits de l'homme, Kèksèksa ? ), le journal a été relooké pour apporter encore plus de punch à son engagement révolutionnaire et sa louable indépendance d'esprit. Dans ce numéro, on en apprend de gratinées sur le Franco Dragone (qui, ex Che Guevariste, ne jurant jadis que par le Situationnisme en plaidant pour une société égalitaire, animé par un désir de révolution sociale, débarrassée des rapports marchands et du pouvoir du fric, n'hésite pas, pour l'heure, à déclarer : Je suis pour la politique du profit obligatoire. Pour réussir, il faut tuer les autres. ) Un "Petit cours d'économie à l'usage des cons" fait le point sur la démagogie politique face à la nouvelle gare de Liège-Guillemins. Fanchon Daemers y ressuscite la tièsse di hoye Joseph Demoulin, dont la "Lettre ouverte à Napoléon III" ne laisse pas d'être bienvenue, surtout relue en ayant la Sarkozye en tête. Etc, etc. Et puis l'iconographie du Batia est 100% "rentre-dedans"... Si ça vous gonfle de vous rendre jusqu'au coin de la rue, vous pouvez aussi vous abonner au compte 270-0144792-24. L'abonnement normal : 10 euros ; pour 50 euros vous recevrez en plus une gravure originale ; pour 75 euros vous deviendrez mécène, voire souteneur et tous vos désirs seront exhaussés (sic). Avec un ordre permanent mensuel de 2,25 euros, vous bénéficierez en plus de nos indulgences plénières. Simple question, avant de passer à autre chose : En vertu de quel pouvoir les AMP feraient-elles la Loi ?  Ici, on se souvient qu'il y a quelques années notre cher C4 fut diffusé par la Poste avec une semaine de retard, pour le motif qu'on y invitait à participer à une manif contre le Centre fermé de Vottem, proposition considérée comme un "appel à la désobéissance civile" ! )

                                          Article paru dans le journal C4        André Stas.2009

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×