Mots de A à C

« A »

 

Abessif (-ive)  adjectif

                Qui est à l’extérieur, qui est absent. Mot étrange, rare évoqué par Pascal Fioretto dans un texte où il pastiche Amélie Nothomb.

- Bon. Où en est l’enquête ? Christine Anxiot est-elle toujours abessive ?

                - Euh ... Qu’est-ce que ... ?

                - Allons Glandard, vous me prenez pour un abscons ? L’abessif est le cas qui exprime l’absence.

                - Dans ce cas, elle est toujours abessive à l’appel, commissaire.

 

Acédie nom féminin

            Apathie, absence de désir, affaissement de la volonté. N’avoir plus le goût à rien dans un sens différent que tristesse ou désespoir et bien plus conséquent que l’ennui. Roland Barthes disait : « L’acédie n’est pas un doute, mais le désinvestissement d’une manière de vivre. »

 

Acéteux adjectif

                Qui a le goût du vinaigre.

  

Adoniser verbe

            Quel joli mot ! Utilisé le plus souvent sous sa forme pronominale où il signifie « se parer, se vêtir avec grande recherche », il sous entend un soupçon de narcissisme : « Un homme qui se mire et s’adonise.» Mais l’usage, la liberté que l’on prend avec les mots, permet d’adoniser quelque chose. Dans ce cas, on comprendra le verbe dans le sens d’embellir. N’est-il pas venu le temps d’adoniser vos parterres ?

 

Adultérer ou Adultériser verbe

            Fausser

 

Afféterie nom féminin

            Il minaude, il est mièvre, il est précieux dans ses propos, dans ses manières, il fait donc preuve d’afféterie. Abus du gracieux dans l’attitude ou le langage. Voir le très joli « Mignard ».

 

Alacrité nom féminin

            A le lire, à le répéter, ce mot évoque des connotations négatives. Il fait penser à « acidité » et pourtant il signifie « enjouement, entrain, gaieté, jovialité et autres synonymes exprimant la bonne humeur ».

 

Alambiqueur nom masculin

            On traitera pareillement l’écrivain dont le style sombre dans un excès de raffinement, un mode d’expression un peu trop compassé. Alambiquer qui signifie compliquer les choses étant d’un usage assez courant.

 

Alcibiade

            « L’alcibiade gourmet ... Harrison 292

  

Alexipharmaque nom masculin

            Robert et son complice (ou son concurrent) Larousse font l’impasse sur ce mot. Il faut plonger dans le Littré pour y trouver sa signification, à savoir « antidote ». C’est le premier flic surréaliste de l’histoire du roman policier, le commissaire De Smalt qui l’utilise sous la plume d’un duo d’auteurs, Postel et Duchâtel, dans un livre intitulé « Pandore et l’ouvre-boîte ».

 

Alliacé(e) adjectif

                Relatif à l’ail. « En pénétrant dans la salle du restaurant, je fus frappé par les fragrances alliacées qui chatouillèrent mes narines et ouvrirent définitivement mon appétit. » De manière plus figurative, on parlera d’une voix, d’un accent alliacé pour signifier le parler typique du Midi.

Alopécie nom féminin 

Chute des cheveux, des sourcils, des poils, accidentelle et prématurée ou sénile, partielle ou totale. Mais que fait Pétrole Hann ?

 

 

 

Altérité nom féminin

                Le fait d’être un autre, par opposition à identité.

 

Amabiliser verbe

Rendre aimable.

                              

Amatiner verbe

            Le dictionnaire de l’ordinateur ne reconnaît pas ce mot, alors que la version du Larousse de la fin 19 ème siècle le répertorie. Normal, il fait partie de la catégorie des mots perdus et signifie faire lever quelqu’un de bon matin.

 

Amphitryon nom masculin

                Hôte chez qui l’on va dîner. (Harrison 289)

 

Anachorète nom masculin

                Voir érémitique.

 

Apette nom féminin

                Il s’agirait d’un nom vulgaire pour désigner les abeilles. Pour rappel, lorsque celles-ci auront disparu, il ne restera plus qu’environ 5 années d’existence à notre belle planète.

 

Aphérèse nom féminin

         Voir « apocope ».

                                  

Aphorisme nom masculin

                Formule courte et sentencieuse qui résume en quelques mots l'essentiel sur une question ou qui énonce un précepte. Il s’agit d’un exercice délicieux et qui n’est pas dénué d’humour. Parmi les références belges de cet art, citons Achille Chavée : « Il y a des gens qui seront toujours dans la majorité, quoi qu’ils fassent. », Louis Scutenaire : « Je méprise trop ses gens pour pouvoir me déplaire en leur compagnie. », Michel Delhalle : « Un intellectuel, c’est quelqu’un qui a mal à la tête quand il ne pense pas. » et pour démontrer qu’il n’y a pas que le Belge qui fait merveille dans l’art de l’aphorisme, citons Woody Allen : « Ne te moque pas de la masturbation, c’est quand même faire l’amour avec quelqu’un que j’aime. »

 

Apocope nom féminin

         Chute d’une ou plusieurs syllabes à la fin d’un mot.

Télé pour télévision, ciné pour cinéma, Sarko pour Sarkhozy ... Et le contraire existe-t-il, me demanderez-vous, excité par la curiosité intellectuelle qui vous tenaille. Eh bien oui ! Lorsque l’on supprime une ou plusieurs syllabes au début d’un mot, bus pour autobus, par exemple, on commet sans le savoir une aphérèse. Il y a tant de choses que l’on fait sans le savoir dans notre belle langue.

                                  

Apodictique adjectif

                Evident, qui s’impose à la raison sans contestation.

                                   

Apophtegme nom masculin

                Parole, sentence mémorable exprimée de façon claire et concise. « Du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent. »  Napoléon Bonaparte, un soir de cuite.

                                  

Apostasie nom féminin

                Changement de religion, action d’un religieux de renoncer à ses vœux. Par extension, abandon d’une doctrine, d’une opinion, changement de parti.  Dans le cas de ces migrateurs politiques, on parlera d’apostat.

                                  

Ataraxie nom féminin

Quiétude, bien-être, détente, soulagement ... chacun visualise comme il le veut.

          

Atrabilaire adjectif et nom masculin ou féminin

            Si vous êtes souvent de mauvaise humeur, on est autorisé à vous considérer comme atrabilaire. Les biles acides vous rendent irascible, acariâtre, voire même colérique.

                                 

 


« B »

 

Badaud nom masculin

                Un jour, j’envoyai un courrier électronique à quelques connaissances, les informant de ma présence sur un site bucolique où étaient invités quelques écrivains. J’y formulais l’information, invitant les « badauds » à déambuler dans les travées de la manifestation au gré de leurs envies.  J’ignorais utiliser un terme susceptible de vexer mes destinataires et reçus une réponse virulente d’une personne s’estimant vexée d’être traitée de badaud, se référant au Littré. (Expliquer, voir courriel, nous n’avions pas le même Littré, il ignorait l’évolution de la langue ...).

 

Badaudaille nom féminin

                Assemblée de badauds, n’en déplaise aux ombrageux.

 

Baguenauder verbe

                S’amuser de choses frivoles. On parlera de baguenaude, de baguenaudage, voire de baguenauderie dans le sens de flânerie ou pire, de niaiserie.

 

Baliverne nom féminin

                Propos frivoles, sornettes. Voir coquecigrue.

 

Bibeloter verbe

                Passer son temps à s’occuper à de petits travaux sans importance. (voir Brelander)

 

Biffin nom masculin

                Victor Lanoux aurait pu interpréter le rôle de « Louis le biffin » puisque ce terme évoque un brocanteur. Mais il possède un petit côté péjoratif qui fait verser le biffin dans la catégorie des chiffonniers ou des marchand de loques pour utiliser un joli belgicisme. (Jean-Baptiste Baronian)

 

Bit(t)ure nom féminin

                Littré y voit le câble fixé à la bitte d’amarrage et qui est relié à l’ancre. Dans un sens plus contemporain, prendre une biture ou se biturer signifie s’enivrer. L’adjectif biturique est un néologisme. Une soirée biturique, c’est une guindaille. 

  

Blandices nom féminin pluriel

                Ce qui attire, séduit, par des caresses. Flatteries, charmes, jouissances.

 

Bonace nom féminin

                Celui qui est très généreux est bonasse, l’homonyme désigne le calme plat de mer après la tempête. Par extension, on parlera de tranquillité, d’état de repos.

 

Bourrasquer verbe

                Adopter des comportements brusques, tempêter, fulminer, invectiver.

 

Bousingot nom masculin

                Le glossaire des débits de boissons, ouvrage remarquable où l’on trouve une multitude de termes désignant les lieux où l’on peut boire et, parfois, manger, désigne un bousingot comme un cabaret populaire.  Littré, lui, définit ce mot comme la tenue négligée de certains jeunes Anglais après la révolution de 1830.  Force nous est de reconnaître la première proposition comme plus pertinente, n’en déplaise à Emile, puisque ce mot vient de l’anglais bowsing qui signifie s’enivrer.

 

Brelander verbe

                Passer son temps à des choses futiles. En termes plus contemporains : glander. (voir Bibeloter)

 

Brimborion nom masculin

                Chose sans valeur et sans utilité, fait sans importance, un petit morceau, un brin de quelque chose, individu de petite taille, personne insignifiante.


« C »

 

 

Calame nom masculin

                Roseau dont les anciens se servaient pour écrire. L’ancêtre de la plume, de la touche, du crayon, du stylo ... du clavier d’ordinateur.

 

Calancher verbe intransitif

            Mourir. « Les mangeurs de cailles engraissées à la ciguë calanchent aussi socratiquement que le mari de Xantippe. » Il paraîtrait que cette Xantippe, madame Socrate, en fait, était dotée d’un très mauvais caractère et faisait régulièrement de très grosses colères. Un jour, après un torrent d’injures, elle lui lança un seau d’eau sale à la tête, celui-ci réagit avec stoïcisme en lui rétorquant : « Je savais bien qu’après le tonnerre vient toujours le temps de la pluie ».

 

Callipyge adjectif

                Une personne callipyge possède de belles fesses, l’adjectif désigne plus souvent des personnes de sexe féminin, quoique les jeunes femmes n’hésitent plus à évoquer les rondeurs des derrières masculins. Cette notion de beauté s’associait autrefois à des rondeurs conséquentes, voire importantes, qui sont moins en vigueur dans les critères esthétiques contemporains.

 

Cascatelle nom féminin

            Désigne une petite cascade et des attaques verbales virulentes.

 

Cataglottisme nom masculin

                Emploi de mots recherchés. Certains écrivains excellent dans cet art, Amélie Nothomb, Patrick Grainville, pour n’en citer que deux. Ce mot peut avoir un sens péjoratif si l’on qualifie le discours d’une personne qui rend ses propos volontairement abscons, par pédanterie ou par fatuité.  Ne vous privez pas pour autant de parsemer vos phrases de jolis mots rares ou précieux.

 

Catilinaire nom féminin

            Popularisé grâce à Amélie Nothomb qui donna ce titre à l’un de ses romans, une catilinaire est une sortie violente, une harangue, un réquisitoire virulent. L’origine du mot vient des quatre discours prononcés par Cicéron pour dénoncer la conjuration de Catilina contre les Romains. (A ce sujet, voir  philippique, harangue).

 

Caudimane adjectif

                Beaucoup d’acteurs de films dits « X » sont caudimanes sans le savoir, puisque à l’instar de certains animaux, le terme étant zoologique, ils se servent de leurs queues aussi bien que leurs mains.

 

Cautèle nom féminin

                « Ils montèrent avec cautèle à l’étage supérieur ... »  écrit Andréa Camilleri. Le mérite de l’utilisation de ce mot revient à son traducteur puisque Camilleri écrit dans une langue à mi-chemin entre l’italien et l’argot sicilien. Il s’agit d’une précaution mêlée de défiance et de ruse. L’adjectif « cauteleux » et l’adverbe « cauteleusement » en dérivent tout naturellement.

 

Céladon nom masculin

            Le mot sonne comme une maladie ... « J’ai attrapé un céladon au mollet » ne veut rien dire. Ce nom désigne une couleur vert pâle.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site